Anne-Sophie Turion

On lâche rien

exposition
en duo avec Jeanne Moynot
3bisf (Aix-en-Provence)

Matériaux : vidéo en boucle (1’51’’), charbon sur linge d’hôpital, éléments divers (40 m2), bandes son (38’)

On lâche rien : slogan inscrit sur la banderole installée par le syndicat SUD à l’entrée de l’hôpital psychiatrique Montperrin jusqu’en juillet dernier. Croisée quotidiennement depuis le début de notre résidence au 3bisf (le Centre d’Art est implanté au sein de l’hôpital), cette injonction s’est mise à résonner à tous les niveaux, dans notre travail aussi bien que dans notre vie intime.

On lâche rien  : “on se débrouille avec la vie”, comme disaient Edgar Morin et Jean Rouch, dans Chronique d’un été (1961). On se débrouille avec ce qu’on a, on s’acharne, on recommence, on persiste.

Pour cette première exposition en duo, nous créons un décor où l’envers passe sur le devant de la scène. Des pendrillons réalisés avec les moyens du bords (charbon et linge de l’hôpital Montperrin, dans lequel est situé le centre d’art ) pastichent le dispositif théâtral traditionnel. Des bruitages émergent de part et d’autre de cette boîte noire bricolée, ainsi que nos deux voix. Nous nous sommes enregistrées tout au long du montage de l’exposition. Ces bribes de dialogue dévoilent avec humour nos backstages, nos solitudes, notre amitié résiliente et notre quotidien précaire de travailleuses de l’art.

extrait de la bande sonore