Anne-Sophie Turion

Perdues d’avance

Dans le cadre des Évenements spectaculaires de la Bibliothèque Nationale de France (Paris)

Conception & coaching : Anne-Sophie Turion
Avec : Judith Benita, Francois Barouch, Lucie Boujenah, Olivier Chiron, Valérie Dontenville, Florian Fournier, Eléonore Godeau, Alice Larmagnac, Arnaud Lehesran, Clémentine Niewdansky, Rémi Prin, Elena Roussila, Gala Vanson

Durée : 45 minutes
Matériel : 11 boîtes contenant 11 paires d’enceintes et 11 lecteurs mp3 contenant eux-mêmes 11 bandes sonores pré-enregistrées. peinture fluo, gaffer fluo, 1 mégaphone, 13 bouteilles d’eau, 30 citations imprimées au format A4, 1 dictionnaire, la Sonate au clair de lune de Beethoven, Earth song de Michael Jackson, Good vibration des Beach Boys, etc.

Comment occuper un lieu trop vaste, trop imposant, trop exposé aux vents? Pendant plusieurs jours, j’arpentais le parvis de la Bibliothèque Nationale de France à la recherche d’une idée. En vain. Ce sentiment d’une tentative perdue d’avance m’apparut finalement  comme un bon point de départ.

Pendant 45 minutes, les participants, encouragés par un coach (moi), investissent le parvis pour trouver “l’Idée avec un grand I”; celle que je n’ai pas trouvée. Chaque comédien est accompagné par sa propre voix off qui décrit en continu sa situation. Leurs gestes, à force de répétition, deviennent comme ceux que l’on fait pour s’échauffer avant un grand défi sportif.

L’échec est ici autant conséquence que point de départ: on tourne en rond, on est comme coincé entre ce qui se passe et ce qui ne se passe pas. Chacun a sa méthode : l’un essaie de “se laisser traverser par une idée”, l’autre a choisi de “laisser mûrir son idée”… Des micro -récits crées à partir d’expressions toute faites, ici appliquées au pied de la lettre (perdant ainsi tout sens figuré).